Lectures 2006

ALICE DES MERVEILLES

Lundi 18 décembre

ALICE DES MERVEILLES de Valeria Moretti

Traduit par Anne Manceron

Mise en lecture Rachel Salik

Avec Yvette Caldas, Bruno Labrasca et Geneviève Mnich

Au cours d’une promenade en barque, le révérend Charles Lutwidge Dodgson, alias Lewis Caroll, imagine pour une petite fille, Alice Liddell, une histoire dans laquelle cette même petite fille est précipitée dans le terrier d’un lapin, prélude à une cascade d’aventures.

Ce « vertigineux » classique du 19eme siècle a été revisité afin de donner parole et chair à la petite fille réelle, Alice Liddell, et de prêter l’oreille à ses confidences susurrées.

Dans ce texte théâtral, l’Alice de papier et l’Alice de chair s’entrecroisent et se mêlent dans une ronde magique et mystérieuse.

LIRE EN FETE :


PARIS PAR LA FENÊTRE

Dimanche 15 octobre

PARIS PAR LA FENÊTRE de Pierre Pauchelon

Mise en lecture Denis Daniel

Avec Périne Dauger et Roger Defossez

Un tableau de Marc Chagall

Paris jeté par la fenêtre

La seine y coule emportant dans son eau

La tour Eiffel sous le pont Mirabeau

Un jour qui sait un jour peut-être

Marchant sur l’eau sans se mouiller un chat

Gris passera sous le pont de nos bras.


DU VENT DANS LES PANTOUFLES

Dimanche 15 octobre

DU VENT DANS LES PANTOUFLES de Yann le Bonniec

Mise en lecture Guy Moign

Avec : Marcelle-Jeanne Bretonnière, Valérie Choquard, Jean-Pierre Ducos, Erwan Jeannin, Bernard Jousset

Comment Joseph Daval devint léger, léger …

Comment il s’inventa son ciel.

La question du poids : le poids de nos espoirs déçus, cet âge d’or qui n’existera jamais, le poids de nos envies médiocres de consommateurs moyens, le poids de nos faux plaisirs qui engendrent les vraies souffrances, le poids du mensonge, le poids de la morale … Tout ce fatras que nous roulons, que nous portons, que nous poussons comme Sisyphe son rocher.

Cela part du réalisme le plus quotidien, le plus sordide, pour s’élever sur les toits de la ville vers la légèreté de l’âme.


LES SUBALTERNES

Vendredi 13 octobre

LES SUBALTERNES de Philippe Fournier et Sébastien Heurtel

Mise en lecture Gonzague Phélip et Yvette Caldas

Avec Vincent Viotti, Gauthier Fages, Jean-Michel Bonnarme

Les Subalternes est une pièce écrite d’après l’œuvre de Kafka.

Nous sommes dans un bureau à l’intérieur d’une banque, en compagnie de trois employés modestes, sans grande ambition, trois personnages monomaniaques. Leurs vies sont déplorables, raison pour laquelle ils ne parlent que de celle de leur supérieur. De la faute de leur supérieur. Quelle faute ? Une faute qui a un caractère sexuel, peut-être ? De toute façon, pour nos trois personnages, c’est certain, il y a une faute. Car leur supérieur est accusé. Accusé de quoi ? Peu importe. Il est accusé, donc il est coupable.

La culpabilité est le thème central de la pièce…


Presque

Lundi 19 juin

Presque de Nadine Bitner

Mise en lecture Claude Leblond

Avec Claude Darvy, Hélène Hardouin, Alain Lahaye et Gonzague Phélip

 

Lundi 22 mai

A la maison d’Alain Lahaye

Mise en lecture Alain Lahaye

Avec Janine Souchon


SI C’ETAIT UN SPECTACLE…

Vendredi 28 avril

SI C’ETAIT UN SPECTACLE… de Almir Imsirevic

Traduit du bosniaque par Mireille Robin

Mise en lecture Hélène Cohen, assistée par Gonzague Phélip

Avec Didier Bailly, Olivier Cherky, Hélène Hardouin et Suzanne Legrand

Nous sommes durant le siège de Sarajevo. Chaque jour, la télévision diffuse une série intitulée : « Des témoins du génocide ». Devant la caméra, des témoins racontent, chacun à sa manière, la tragédie…

C’est en regardant cette émission qu’Almir Imsirévic a l’idée d’écrire « Si c’était un spectacle… ». Frappé par la diversité des points de vue, il réalise que la manière dont l’histoire est racontée a autant de sens et parfois même plus de sens que l’histoire elle-même.

A mi-chemin entre réalité et fiction, entre humour noir et dérision, Almir Imsirévic choisit de nous faire rire…


LE VOYAGE À VENISE

Lundi 24 Avril

LE VOYAGE À VENISE de Thierry Séchan

Mise en lecture Marie Cuvelier

Avec Sophie Botte, Sylvain Machac, Claude Petit, Patrick Seguillon, Christian Termis

Trois couples amis : Isa et Joseph, Jeanne et Julien, Pierre et Bertrand. Trois couples apparemment très amis puisqu’ils ont passé une semaine à Venise ensemble.

À leur retour, ils se retrouveront chez joseph pour une soirée autour d’un verre et quelques diapositives. Il n’y aura pas de projection, mais beaucoup de verres et de rêves brisés.


LE DESERT AVANCE

Lundi 20 mars

LE DESERT AVANCE de Marc Antoine Cyr

Mise en lecture Marcelle-Jeanne Bretonnière

Avec Marc Beaudin, Marcelle-Jeanne Bretonnière, Hélène Cohen et Roger Defossez.

C’est l’histoire d’une vie qui se fane, l’histoire d’un jardin en désordre et de sa jardinière qui voudrait contrôler le soleil et le temps.

L’histoire d’un amour trop fort d’une mère pour son fils…

Texte publié par les éditions THEATRALES /Francophonies en Limousin


PASSE-MOI LES MENOTTES

Lundi 6 février

PASSE-MOI LES MENOTTES de Jean Savy

Mise en lecture Denis Daniel

Avec Giovanni Cabiddu, Denis Daniel, Claude Darvy, Claude Debord, Michel Heim et Claude Leblond

Qui a tué et découpé en rondelles le top-modèle et l’énarque promis à un grand destin ?

Dans le vieux Pigalle se mélangent Zaza, un travesti vieillissant masochiste, Hannibal, personne de petite taille, Jules, danseur de tango, Mimi, une femme frigide, son épouse, un abbé largué par sa hiérarchie, un inspecteur compréhensif.

Une comédie délirante sur le droit à la sexualité et à l’amour des vieux, des pas beaux, des mal foutus, des différents.


LA SALLE DES PAS PERDUS

Lundi 23 janvier

LA SALLE DES PAS PERDUS de Florence Huige

Mise en lecture Claude Darvy

Avec Marcelle-Jeanne Bretonnière, Claude Leblond, Lisa Livane et Dominique Scheer

Mimi a rendez-vous devant le monument aux morts de la salle des pas perdus d’une grande gare. La personne tarde à arriver.

Là, se trouve aussi une femme fatale, assise sur une malle.

Un malentendu amène les deux femmes à engager la conversation. Très vite, chacune perçoit son intérêt à prolonger cette rencontre. Si Mimi trompe l’ennui, Charlotte compte bien se servir de Mimi pour mettre fin à ses jours.