De la sensation d’élasticité lorsqu’on marche sur des cadavres

Lundi 29 novembre

De la sensation d’élasticité lorsqu’on marche sur des cadavres de Matéi Visniec

Mise en lecture Jean-Luc Paliès

Avec Valérie Choquard, Marie Cuvelier, Claire Faurot, Guy Moign, Jean-Luc Paliès, Michel Tavernier, Christian Termis, Jean-Marie Sirgue

Ce texte est né d’un désir de rendre hommage à Eugène Ionesco.

A l’époque où je découvrais ses pièces, dans une Roumanie communiste où l’absurde quotidien rivalisait avec le théâtre de l’absurde, je découvrais en effet un outil extrêmement efficace de lutte contre l’oppression, la bêtise et le dogmatisme idéologique. Matéi Visniec