LA PESTE

Lundi 15 décembre

LA PESTE D’Albert Camus

Morceaux choisis et contés par Loïc Pichon

Les prémices du fléau, son développement dans la ville – le comportement des gens – et sa disparition soudaine. » Mon souhait est de dire ce texte tel que l’auteur l’a écrit lui-même, c’est-à-dire en prenant un certain recul avec les évènements racontés – voir la référence au  » narrateur  » s’adressant au lecteur ».